Barça : Laporta lâche ses vérités sur le feuilleton Dembélé !

En choisissant de rester jusqu'au terme de son contrat en juin après avoir refusé de prolonger, l'ailier Ousmane Dembélé a passablement agacé le FC Barcelone et son président Joan Laporta qui a fustigé son comportement ce mardi.

Joan Laporta ne digère pas l'attitude d'Ousmane Dembélé.

Prolongera, prolongera pas ? Partira, partira pas ? Ces dernières semaines, le feuilleton Ousmane Dembélé a agité l'actualité du FC Barcelone avec de multiples rebondissements quotidiens.

Mais le mercato a fermé ses portes lundi à minuit, et l'ailier de 24 ans n'a ni rempilé, ni fait ses valises. Cette situation agace beaucoup le club catalan qui voyait l'avenir avec lui ou lui réclamait alors de partir en janvier pour réaliser des économies sur la masse salariale.

Laporta confirme une offre anglaise

Malgré un intérêt tardif de Chelsea et Tottenham, l'international français n'a rien voulu savoir, préférant terminer la saison en Catalogne afin de choisir librement son futur club au terme de l'exercice, tout en négociant une belle prime à la signature. L'attitude de l'ancien Rennais a profondément irrité le président blaugrana Joan Laporta, qui a réglé ses comptes avec le Tricolore ce mardi en conférence de presse.

«Nous lui avons proposé de prolonger, c'était très bien, le joueur a dit que ce n'était pas une question financière, mais en fin de compte, il voulait une offre plus élevée. Il n'a voulu accepter aucune des propositions qui lui ont été émises» , a d'abord regretté le dirigeant, avant de revenir sur les dernières heures du mercato : «Les négociations se sont enlisées et l'agent a pris la position de ne plus rien dire. Ne rien dire a des conséquences sur les intérêts du club. Il y avait deux bonnes offres pour lui, mais il n'a pas voulu les accepter, surtout la dernière, qui était un club anglais où il aurait pu développer son jeu.»

J. Laporta - «pas bon pour lui ni pour le club»

Laporta l'admet, le champion du monde 2018 se retrouve maintenant dans une impasse. «Il a préféré rester ici pendant ces six mois, ce n'est pas bon, ni pour lui, ni pour le club. Une prolongation nous aurait permis de travailler plus calmement, il est difficile de comprendre la position de Dembélé» , a déploré l'Espagnol. Désormais, le Barça peut-il mettre sa menace à exécution et envoyer Dembélé en tribunes jusqu'à la fin de la saison, comme cela avait été évoqué durant les négociations ? Une résiliation de contrat, réclamée par certains en interne, peut-elle être envisagée ?

Le patron catalan est resté prudent sur ces points en déclarant simplement : «Nous l'avons dans l'équipe. Xavi travaille et doit penser à la saison prochaine.» Mais le dirigeant ne se fait pas d'illusions sur la suite des événements. «Si c'est un joueur que nous n'aurons pas la saison prochaine ? Vous pouvez le dire. Nous pensons qu'il a un accord avec un autre club, c'est ce que ses agents nous ont laissé entendre», a lâché le Barcelonais. Les six derniers mois en Catalogne s'annoncent longs et pénibles pour le natif de Vernon…

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés